Une idée me hante, depuis la lecture du livre Homme d’affaires malgré moi d’Yvon Chouinard, cette réflexion à propos de l’immobilisme défensif adopté par beaucoup de gens, par la formulation d’un déni, me parais “too much”. C’est-à-dire que la réaction des gens me paraît tellement prévisible, idiote et négative face à une question qui concerne leur propre bien-être, une question de bon sens.

Date de publication : samedi 02 février 2008
Catégories : Environnement + Réflexions diverses

Lisez cet article : Nier : une protection (trop) facile