Voeux panoramiques pour l'an 2010

samedi 02 janvier 2010 +

Meilleurs voeux à tous pour cette année qui nous surprend par la présence constante du froid depuis la période des fêtes, la transition fût étonnante après un début d’hiver gris et clément. Cette année sera pour ma part remplie de photographies panoramiques de ma région, j’en suis sur.

Photographier une belle journée d’hiver à Fter

J’ai eu plaisir à saisir ces trois images au cours d’une belle journée lors des premières neiges. Le contraste entre la première photographie, prise vers 8 heures du matin, alors que le jour s’éclaircit lentement après une nuit de mauvais temps, et les deux photographies suivantes est saisissant.

La météo s’est dégagée, les nuages ont fait place à un beau ciel dégagé. La neige qui se trouvait dans la végétation a fondu (ou a été soufflée par le vent) malgré les températures négatives (-5 °C constants).

Vues depuis le coteau du Lié à Fter

Le coteau du Lié est situé sur le versant nord de la vallée du Ftroule. J’ai posé mon trépied sur une butte à la lisière des bois, juste au-dessus du tracé de l’ancienne route de Falaën.

J’y suis monté vers 8h et 15h30. Ce qui explique que sur la première image on remarque mes traces de pas laissées lors de mon arrivée par les bois. Sur la seconde image il y en a deux séries de plus !

Photographie panoramique de Fter

Panorama de Fter en début de journée.

Photographie panoramique de Fter

Panorama de Fter en fin de journée.

Vues depuis le fond de la vallée

Le ruisseau de Ftroule (ou le Ftroule) est formé de deux ruisseaux, le ruisseau d’Hayée et le ruisseau de Dincourt. Il alimente l’étang de Fter et s’en va rejoindre le Floyon (ou Flavion) à la sortie du village de Weillen.

La photographie est prise dans le pré situé sous l’étang (dont on aperçoit la digue à droite du soleil déclinant), sous le Tienne des Pleyets. À l’opposé du soleil on devine la vallée descendant vers la Ferme de Ftroule et le confluent avec le Floyon sous Weillen.

Photographie panoramique de Fter

Panorama du fond de la vallée.

La technique pour réaliser des photographies panoramiques

La technique est simple à expliquer, plus difficile à mettre en œuvre. En gros il faut faire une série de photographies (6,8,10, 12 ou plus) en tournant autour d’un point précis situé dans l’objectif de l’appareil photographique — que l’on nomme pupille d’entrée ou point nodal — et ensuite assembler ces images à l’aide d’un logiciel spécialisé.

Pour ma part, je suis un fervent partisan du logiciel open source Hugin qui ne cesse de s’améliorer ces dernières années. L’installation est parfois capricieuse et rebute plus d’un photographe, mais c’est un logiciel vraiment étonnant.