Voeux 2009

mercredi 31 décembre 2008

Meilleurs voeux pour 2009

La “carte de voeux” pour 2005 se passait à la montagne (sur la Dent D’Oche dans le chablais), 2006 allait à la rencontre des anciens Belges, 2007 est tout simplement passée à la trappe et 2008 gazouillait grassement dans les prés au-dessus de Nismes près de Couvin.

Cette année : le mystère du potager

Habiter en pleine nature champêtre c’est devoir se plier aux us & coutumes des autochtones présents in situ bien avant « qu‘éventuellement je ne puisse envisager » d’habiter le lieu. Deux conditions bien vite oubliées en arrivant sur place, mais qui furent portées à ma connaissance maintes fois.

Plus chargé que la rue Neuve à Bruxelles un jour de début de soldes

Si signer des actes représente pour la plupart d’entre nous le moment où se matérialise l’acquisition d’un bien, la campagne réserve bien des surprises. En terme de circulation sur mes nouvelles terres. Si chats et chiens revendiquent la qualité de l’herbe se trouvant sur vos terres pour se délester d’un bon popo qui-marque-le-territoire il semble que d’autres formes de vie ne reconnaissent pas non plus la validité des ces actes supposés « authentiques ».

Diantre !

Force est de constater que mon lopin de terre attire des foules difficilement quantifiables. Jusque-là, un poil de curiosité est compréhensible, mais pas toujours souhaité. Normalement personne n’intervient sur mes terres, mais il y a quelques semaines des traces (habituelles) furent complétées par le sectionnement net d’un cordeau que j’avais installé pour matérialiser le réaménagement du potager.

Signe de vindicte ? Acte de terrorisme ?

Que sais-je ?

En tout cas, ces bricolages de bac à sable version touche-pipi m’inspirent la carte de voeux de cette année : “mystère dans le potager”.

Farce.

Carte de voeux 2009

Trois menhirs en fin de journée à Wéris.