Les intempéries de mars 2008 à Fter

lundi 24 mars 2008 +

Le mois de mars est souvent mouvementé et offre de multiples occasions de réaliser de belles images lors des changements de situations météorologiques. Cette année, le mois de mars est particulièrement intéressant.

Le ry de Fter

Il faut vraiment se donner la peine de prendre quelques images même lorsque la météo est crapuleuse, les vents glacés et les terres trop gorgées d’eau rendant toute randonnée magique.

Voici donc une compilation d’images prises en deux date : le 10 mars lors de la grosse tempête et le 24 mars lors des chutes de neige.

photos du 10 mars 2008

Un après-midi, en pleine tempête, j’ai récolté cette série d’images. _Qui a dit que la Belgique n’a pas de beaux paysages impressionnants, contrastés et divers ? _

Chêne solitaire dans le fond de la vallée

Dans les fonds de Fter, en regardant vers Ftroule, un chêne se repose à mi-pente.

Dans les champs entourant le village

Sur un replat surplombant la vallée le vent souffle avec force et laisse le soleil apparaitre entre les nuages. Le vent est fort, mais ce n’est rien comparé aux crêtes dominant le village de Fter.

L'arbre torturé par les vents

Comme un résistant, cet arbre survit tant bien que mal. Plutôt mal d’ailleurs.

L'entrée du village

En arrivant à Fter, les terres sont gorgées d’eau, la route sombre et délavée, le vent s’engouffre entre les bâtiments, dans les conduits de cheminées en hurlant.

photos du 24 mars 2008

Ce 24 mars était particulièrement impressionnant : deux chutes de neige et deux fontes en l’espace d’une seule journée. Étant d’humeur fainéant en cette journée j’ai photographié le jardin au départ de mon salon. Tranquillement installé au chaud.

La neige au lever

Photo prise le matin au levé, vers 8 h 30.

La neige commence à fondre dans le jardin vers 10 heures.

Photo prise le matin vers 10 h 30.

La neige fond dans le jardin vers midi.

Photo prise vers midi. Et l’après-midi qui suivit ce fut le même scénario.