A propos de l'intention

www.etvoila.be ne ressemble à rien…

C’est un site atypique… un lieu virtuel inclassable !
J’ai choisi ce nom de domaine, car je m’aperçois que je l’utilise très fréquemment dans mes conversations, notamment pour expliquer ce que je fais, quels sont mes projets, mes passions.

J’aime bien les rencontres informelles. Elles sont, pour moi, une grande source de connaissance et d’inspiration. Les idées fusent, les projets se forment et, pourquoi pas, s’élaborent concrètement. Des collaborations naissent. On est très clairement dans une relation « Win-Win » comme disent les grands.

Et il y a beaucoup de choses que j’aime apprendre. Il y a aussi beaucoup de choses que j’aime partager. Jusqu’à présent ce fut le cas, essentiellement lors de rencontres « de visu ».

J’aimerais, cette fois, partager via le net. En fait depuis juin 2000 j’ai dessiné plusieurs versions d’un site qui était perpétuellement en chantier. Je travaillais chez CAPCO comme concepteur d’interface pour les sites institutionnels que CAPCO vendait à ses clients. Comme j’étais en vadrouille tantôt aux Bermudes, tantôt à Londres ou New York je cherchais à créer un lieu virtuel, je l’avais nommé «KIT» (pour «keep in touch») , le but était de laisser à mes amis l’occasion d’avoir des nouvelles même si nous n’avions plus l’occasion de nous voir physiquement. Idéal pour les « exéats ».

Si je compte bien, en étant dans cette ancienne logique, cette version devrait être « KIT 7 ». Il y eut une version 5 qui n’était pas dans la logique « kit », qui était en fait un portfolio de mon travail de photographe. Cette version est probablement celle qui est restée en ligne le plus longtemps…

Et alors?

L’an passé (2003-2004), j’ai complété ma formation de photographe et de graphiste par une formation en production graphique (« gestion de projets graphiques », au Cepegra). Histoire d’avoir une vision complète de la chaîne graphique et des technologies qui émergent. Conclusions pour le « print» : le workflow PDF monte en puissance, renforcé par le color management (gestion des couleurs). Ce qui est passionnant ! Pour le « web », l’heure est au retour à la sobriété, à la montée en puissance inéluctable de XHTML et à l’utilisation de CMS (content management system, système de gestion de contenu pour la vf).

Lors de cette formation, nous avions deux projets à réaliser. Un projet « print» et un projet « web ». Très vite, lors du projet « web », s’est posée la question de l’utilisation d’un CMS, mais aussi de standards à jour, compatibles avec un maximum de navigateurs et fédérateur pour les collaborateurs du site. Plusieurs techniques ont été mises en oeuvre sous la supervision de notre formateur, Laurent Linotte.

Cette partie a été frustrante pour moi, car je devais jouer mon rôle de gestionnaire de projet, collaborant tantôt avec les graphistes, tantôt avec le programmeur. Pas assez de temps pour s’investir, livre en main dans l’apprentissage de XHTML. Et l’on sentait bien que cette technique, sous-utilisée des CSS, permettait de résoudre de nombreux problèmes. Petit à petit, j’en suis devenu un fervent défenseur. Ce qui posa quelques problèmes, car, si les graphistes adorent cette technique (les feuilles de styles se retrouvent dans l’édition «print», cf. Quark X-press ou Adobe Indesign), il en allait tout autrement avec notre programmeur qui se méfiait très clairement de cette technique. Et pourtant, elle n’est pas neuve. Par contre, elle est innovante, car permet des économies de bande passante (taille réduite des fichiers), une plus grande facilité de modification du site et un rapprochement bénéfique vers les standards élaborés par le W3C (compatibilité maximale avec les navigateurs récents, futurs et les systèmes WAP).

Et donc…

Une fois la formation et le stage en entreprise terminés, au moment de reprendre contact avec le monde du travail, j’ai senti le besoin de combler ce manque de connaissance en satisfaisant ma curiosité. Au fur et à mesure de l’avancement de ce site, je mettrai en ligne les ressources qui m’ont aidé à élaborer ce simple site suivant les standards de XHTML. Ce sera un voyage passionnant. Qui passera, bien sûr, par le monde libre!

Oui, mais…

Ce ne sera pas seulement un voyage sur les terres du web. Je suis photographe, il me semble impossible de ne pas parler d’images ! De graphisme. De nature. D’escalade. De spéléologie. De vin. Du temps qui passe et de tant d’autres choses !

Et lorsque je serai assez instruit, je j’interfacerai ce site avec un CMS pour avoir une plus grande facilité à publier.

Bref, ça s’annonce plutôt chouette !

Laissons la curiosité nous conduire vers la connaissance. Holà, quelle envolée biblique. Faut que je me calme !

A très bientôt,

Vincent, octobre 2004.